Guerre en Ukraine : quels impacts économiques et financiers sur les marchés ?

Impacts économiques et financiers de la guerre en Ukraine

Le 24 février 2022, sous l’impulsion du président russe Vladimir Poutine, la Russie est entrée en guerre contre l’Ukraine, entrainant de nombreuses sanctions à l’encontre du pays. CO.Conseils détaille les conséquences économiques de cette invasion et vous aide à comprendre l'impact sur vos investissements financiers.

Quelles conséquences des conflits sur les marchés ?

Plus de six semaines après le début du conflit, la situation reste toujours aussi tendue et incertaine.

La guerre en Ukraine intervient dans un contexte déjà tourmenté pour l'économie : la reprise économique d'après-confinement avait fait monter en flèche l'inflation et les marchés financiers étaient en proie à une forte volatilité.

L'invasion de l’Ukraine par la Russie accèlere ainsi la hausse des prix de l’énergie et de certaines matières premières, ralentit d'avantage la croissance économique et frappe durement les marchés financiers mondiaux.

L'approvisionnement en énergie fossile, pétrole, gaz et charbon, en denrées alimentaires comme le blé, et l'approvisionnement en intrants agricoles (potasse, azote) et industriels (nickel, titane) qui constituent l'essentiel des exportations russes ont tous été fortement réduits. 

Quels impacts sur la France ?

La Banque de France a publié, le 13 mars dernier, ses dernières projections macroéconomiques, donnant un aperçu plus précis de l’impact sur la croissance économique française de la guerre en Ukraine. Avant l’invasion de l’Ukraine, -et en tenant compte de l'inflation déjà présente - La Banque de France estimait la croissance française en 2022 à 3,6% tandis qu’elle l’estime aujourd’hui entre 2,8 à 3,4%.

Toujours selon la Banque de France, trois critères principaux, liés au conflit Ukraine / Russie, impactent l’économie française.

  • L'inflation : le conflit et les sanctions économiques imposées à la Russie ont accéléré l'augmentation des prix mondiaux de l'énergie et de certaines matières premières. Selon les projections de la Banque de France, l'indice des prix à la consommation pourrait atteindre entre 3,7 et 4,4% en 2022, contre une prévision de 2,5% fin 2021.
  • Les tensions sur les marchés financiers : l'incertitude face à la situation impacte l'investissement des entreprises et la consommation des ménages.
  • La demande internationale : bien que la Russie et l'Ukraine ne constituent pas des partenaires commerciaux majeurs de la France, ce n'est pas le cas pour d'autres pays européens, notamment l'Allemagne, qui en retour devrait importer moins de biens et services de la France.

À noter que l’inflation dans la zone euro a progressé à 7,5% sur un an en mars (contre 5,9% en février).

Taux d'inflation annuel dans la zone euro en mars 2022

Le CAC 40, quant à lui, a atteint son plus bas niveau de l'année le 7 mars 2022, mais affiche, depuis, des signaux rassurants avec une reprise de +12% au 31 mars 2022.

Indice CAC40 du 1er trimestre 2022

Quelle stratégie adopter pour les investisseurs ?

Dans ce contexte tendu et incertain, de nombreuses questions planent chez les investisseurs et les particuliers.

En tant qu’investisseur, il est important de ne pas céder à la panique mais de rester patient et ne pas sur-réagir. Il ne faut pas tout vendre ni trop investir. En effet, n’ayant que peu de visibilité sur la suite des évènements, il est important de prendre du recul.

C'est là que la diversification de vos placements entre en jeu. En effet, plus vos placements seront diversifiés, plus vous pourrez bénéficier d'un "amortisseur" en cas de fortes chutes.

Pour rappel, l'instabilité sur les marchés financiers n'est pas rare et fait partie du fonctionnement habituel de la bourse et du principe de l’investissement.

Vous êtes un investisseur et vous voulez en savoir plus sur l'état de vos placements aujourd'hui ? Vous souhaitez optimiser vos investissements ? Nos conseillers sont à votre écoute et vous accompagnent dans vos projets. Contactez-nous !

Sources : lafinancepourtous.com, amundi-ee.com, ec.europa.eu, capital.fr